OPA : la liste des entreprises surveillées

Les services de renseignements et d’intelligence économique de la nation ont établi la liste des champions nationaux.
Arcelor , Suez, Danone, la Société Générale, Casino, Saint-Gobain. Thomson, Alcatel, Carrefour et Vivendi Universal.
La liste comprendrait, aussi une bonne dizaine d’autres entreprises moins grandes n’appartenant pas au CAC 40.

Au départ, il s’agissait de protéger des petites entreprises de haute technologie, le concept s’applique désormais aux groupes de grande taille menacés d’OPA étrangères. Pour les défendre, diverses mesures ont déjà été prises notamment un décret de protection des secteurs sensibles, en cours de négociation avec Bruxelles.

Le ministre de l’Économie et des Finances, Thierry Breton, vient de faire passer au Sénat de nouveaux amendements plus protecteurs dans la loi de transposition de la directive européenne anti-OPA.

Quelles tendances pour les prix du gaz sur la fin de l’année 2019 ?
La traduction financière : un domaine particulièrement sensible !