Accord sur l’emploi des seniors

Le 9 mars 2006, le MEDEF, la CGPME et l’UPA et trois organisations syndicales, la CFDT, la CFTC et la CFE-CGC ont finalement signé l’accord national interprofessionnel sur l’emploi des seniors du 13 octobre 2005.
FO et la CGT avaient d’ores et déjà annoncé qu’elles ne signeraient pas le texte, jugeant ne pas pouvoir cautionner sa mesure-phare, à savoir la création d’un « CDD senior » dans le contexte de crise provoquée par le CPE.
Le changement de mentalité à l’égard des salariés d’un certain âge est à la base de cet accord. Conscients que c’est le travail qui crée le travail, et que notre pays ne peut se passer des capacités et de l’expérience des seniors, les partenaires sociaux se sont accordés sur l’urgence de remonter le taux d’emploi des seniors de 36,8 % à 50 % en 5 ans.
L’accord sécurise les parcours professionnels par la mise en place d’une gestion anticipative des emplois et des compétences au niveau des branches, des territoires et des entreprises, d’un entretien approfondi de mi-carrière tous les 5 ans à partir de 45 ans, et d’une application prioritaire pour les seniors du bilan de professionnalisation et du DIF ;
Il favorise le retour à l’emploi grâce à plusieurs instruments dont le développement de l’emploi partagé par la mise en place de groupements d’employeurs, et l’aménagement du CDD pour les plus de 57 ans d’une durée maximale de 18 mois renouvelable une fois.

Abreviations des pays sur internet
Plafond des cotisations de sécurité sociale